Événements

François Gaulme : Hommage à Georges Balandier

  François Gaulme rendra un hommage à Georges Balandier lors de l’Assemblé Générale de la Société des Africanistes. A propos du conférencier François Gaulme, docteur d’Etat ès Lettres et docteur en Ethnologie, est africaniste de formation, spécialisé en anthropologie politique dans la longue durée. A l’issue de plus de deux décennies d’activité éditoriale sur les… Lire la suite »

Malam Ibrahim Malaman Saguirou : La robe du temps

Ousseini, jeune chef de la très traditionnelle confrérie des bouchers de Zinder au Niger, relève un double défi. En tentant de développer la filière exportation de viande de sa région, il devra légitimer sa place de chef traditionnel récemment acquise, et affirmer celle de chef novateur. Voir le Trailer A propos du réalisateur La formation… Lire la suite »

Camille Devineau : Musique et danse des sorties de masques griots chez les Bwaba du Burkina Faso

Chez les Bwaba du Burkina Faso, les masques blancs appartiennent aux griots. Leur danse, comme celles d’autres masques chez les Bwaba, apporte « beaucoup de bonnes choses » aux habitants : procréation humaine, bonne santé, réussite des cultures, réussite du travail etc. L’origine de ces bienfaits réside dans le lien, rendu manifeste par cette danse rituelle, qu’entretiennent les… Lire la suite »

Franck Salin : Citoyens bois d’ébène

Emmanuel Gordien devant un monument aux esclaves érigé à l’initiative du CM98, en région parisienne Le docteur Emmanuel Gordien qui est au cœur du documentaire, est un « artisan de la mémoire ».Il s’est donné pour mission de restituer aux descendants d’esclaves, l’histoire et les noms oubliés de leurs aïeux. Cette démarche, étroitement liée à sa quête… Lire la suite »

Alice Aterianus-Owanga : « Suivre » ou « tourner la page ». Des intersections entre rap et politique au Gabon

Les rappeurs Johnny B.Good et Mungang Kanibal sur scène lors du spectacle Urban Show (Août 2011, Libreville)  En 2016, la société gabonaise rencontrait une violente crise postélectorale, suite à une élection dont les rappeurs avaient été partie prenante, tantôt en appelant dans des morceaux à « suivre » le président sortant, tantôt en se mobilisant pour « tourner la… Lire la suite »

Patrick Profit : MENIHA, ALIA, AÎCHA, REINES DU DÉSERT

Méniha, Alia, Aïcha, femmes beydanes, vivent dans les Hauts plateaux de l’Adrar, au centre de la Mauritanie. Les Maures blancs ou Beydanes, héritiers des Almoravides et de la culture berbère, ont conservé un grand respect de la femme qui se voit ainsi conférer un pouvoir beaucoup plus important que dans les autres sociétés musulmanes. On… Lire la suite »

Guillaume Lachenal : Médecine coloniale et épidémies en Afrique centrale. Histoire, traces, mémoires

Photo : Hopital d’Ayos, Cameroun, (c) John Manton 2012 La médecine coloniale fut en Afrique une forme extraordinairement ambitieuse d’intervention sur la santé des populations. La conférence retracera plusieurs épisodes majeurs de cette histoire, en particulier à propos de la lutte contre la maladie du sommeil en Afrique centrale. Quelles traces ont laissé les grandes… Lire la suite »

Gilbert Kelner : Tiroirs-caisses, tontines et solidarité

Tontine Le film se penche sur les exclus de l’économie mondiale dans un quartier de la banlieue de Dakar. On voit comment des familles réussissent à survivre dans une économie informelle, grâce à la créativité et l’ingéniosité des femmes. Cette solidarité leur permet grâce à la rapidité avec laquelle l’argent circule, de dépenser, d’échanger et… Lire la suite »

D. Bonnet & V. Duchesne : Interroger la parenté africaine au regard des techniques de la reproduction

Laboratoire de la clinique de l’aéroport à Douala (Cameroun) Introduites en Afrique subsaharienne à partir des années 1980-1990, les technologies de la reproduction sont encore largement méconnues. Leur émergence est intervenue dans un contexte sanitaire où l’offre de soins en santé de la reproduction est largement insuffisante. De nombreux couples deviennent stériles à la suite… Lire la suite »

Louis Decque : Le sage de Bandiagara

« En Afrique, quand un vieillard meurt, c’est une bibliothèque qui brûle ». Cette phrase célèbre prononcée par l’écrivain malien Amadou Hampâté Bâ lui a été inspirée par TIERNO BOKAR (1875 ? – 1940), surnommé « le sage de Bandiagara » au Mali. Fervent musulman, il créa une école où il dispensait un enseignement spirituel basé sur le Coran. Prenant… Lire la suite »