Événements

Christian Seignobos : Boko Haram et le lac Tchad. Hallali ou résilience de la secte islamiste

Dessin réalisé par C. Seignobos Il existe deux histoires de Boko Haram : celle des medias, adonnés à la jihadologie et qui essaie de replacer à tout prix B.H. dans la configuration des soulèvements islamistes mondialisés, et celle résolument régionale. Cette dernière – qui sera présentée ici – s’inscrit dans le passé du royaume du Bornou… Lire la suite »

Véronique Lassailly-Jacob : L’asile en Afrique australe : Exil et retour des réfugiés mozambicains du camp d’Ukwimi en Zambie (1992-2007)

Retour du lieu du forage à Ukwimi, camp de réfugiés en Zambie Au sortir de 13 années de lutte armée pour la libération nationale, le Mozambique connut ensuite, de 1976 à 1992 une longue guerre civile. Près de 2 millions de réfugiés s’enfuirent dans les pays limitrophes. En Zambie, 25 000 d’entre eux furent regroupés… Lire la suite »

Jonathan Benabou : Terres, identités, autorité. Approche historique et socio-anthropologique de la Gestion communautaire des ressources naturelles en Namibie

« During the colonial times, the Germans were doing something out of the natural ressources. Now it’s our time, and we will do it our way ». Phrase d’une membre du comité de gestion à l’occasion d’une réunion d’une institution de GCRN impliquant étroitement les autorités traditionnelles. Cette réunion est illégitime aux yeux du Ministère… Lire la suite »

Marie Daugey : Initiation masculine et construction du rapport à l’espace (pays kabyè, Togo)

Au cours d’un parcours rituel, arrêt d’un groupe d’initiants (kondona) dans un bosquet lié à la fondation de la localité de Soumdina (juillet 2010). Chez les Kabyè du Togo, l’initiation masculine implique de construire chez chacun un rapport spécifique à l’espace du village et de la brousse. L’étude des rites initiatiques actuels et passés montre… Lire la suite »

François Gaulme : Hommage à Georges Balandier

  François Gaulme rendra un hommage à Georges Balandier lors de l’Assemblé Générale de la Société des Africanistes. A propos du conférencier François Gaulme, docteur d’Etat ès Lettres et docteur en Ethnologie, est africaniste de formation, spécialisé en anthropologie politique dans la longue durée. A l’issue de plus de deux décennies d’activité éditoriale sur les… Lire la suite »

Bernard Surugue : Un fleuve nommé Niger

Réalisateur : Bernard Surugue. Conseiller scientifique : Gil Mahé Production : IRD. Mali, 2015, 52’ Les « vieux qui savent » racontent le mythe d’origine du monde et l’arrivée de l’eau sur la terre avec la naissance du fleuve Niger long de 4200 km, qui dépend aujourd’hui de 9 pays d’Afrique de l’Ouest. Le changement climatique durable perturbe l’équilibre… Lire la suite »

Malam Ibrahim Malaman Saguirou : La robe du temps

Ousseini, jeune chef de la très traditionnelle confrérie des bouchers de Zinder au Niger, relève un double défi. En tentant de développer la filière exportation de viande de sa région, il devra légitimer sa place de chef traditionnel récemment acquise, et affirmer celle de chef novateur. Voir le Trailer A propos du réalisateur La formation… Lire la suite »

Camille Devineau : Musique et danse des sorties de masques griots chez les Bwaba du Burkina Faso

Chez les Bwaba du Burkina Faso, les masques blancs appartiennent aux griots. Leur danse, comme celles d’autres masques chez les Bwaba, apporte « beaucoup de bonnes choses » aux habitants : procréation humaine, bonne santé, réussite des cultures, réussite du travail etc. L’origine de ces bienfaits réside dans le lien, rendu manifeste par cette danse rituelle, qu’entretiennent les… Lire la suite »

Franck Salin : Citoyens bois d’ébène

Emmanuel Gordien devant un monument aux esclaves érigé à l’initiative du CM98, en région parisienne Le docteur Emmanuel Gordien qui est au cœur du documentaire, est un « artisan de la mémoire ».Il s’est donné pour mission de restituer aux descendants d’esclaves, l’histoire et les noms oubliés de leurs aïeux. Cette démarche, étroitement liée à sa quête… Lire la suite »

Alice Aterianus-Owanga : « Suivre » ou « tourner la page ». Des intersections entre rap et politique au Gabon

Les rappeurs Johnny B.Good et Mungang Kanibal sur scène lors du spectacle Urban Show (Août 2011, Libreville)  En 2016, la société gabonaise rencontrait une violente crise postélectorale, suite à une élection dont les rappeurs avaient été partie prenante, tantôt en appelant dans des morceaux à « suivre » le président sortant, tantôt en se mobilisant pour « tourner la… Lire la suite »