Marie Lorillard : Kitani, mon fils est sorti du bois

Pour cause de mouvements sociaux, la séance de Cinéma est annulée. Elle sera reprogrammée ultérieurement.

Coproduction : Fondation Anako

Côte d’Ivoire, 2017, 46’

En présence de la Réalisatrice.

2013 : village sénoufo de Fonikaha au nord de la Côte d’Ivoire. Le village célèbre la sortie de l’initiation au poro d’une classe d’âge. Kitani, le plus jeune fils de l’une des familles concernées fait partie du groupe. Quand le film commence, parents et amis attendent avec une certaine angoisse le retour des tchélé (les initiés) qui vont « sortir du bois » où ils sont restés plusieurs mois. Sont-ils encore tous en vie ?

 

ce documentaire tente de montrer également combien la présence des femmes est essentielle dans ce rite de passage réservé aux hommes.

 

 

 

 

 

A propos de la réalisatrice

Marie Lorillard est Docteur en Anthropologie depuis 2007. Son travail porte sur les traditions orales Sénoufo. Elle est allée régulièrement en Côte d’Ivoire et a produit en 2012 un court-métrage : « Souffrances ordinaires », qui a reçu un prix en 2014. Il a fait l’objet d’une conférence avec projection à la Société des Africanistes. « Kitani, mon fils est sorti du bois » est un documentaire de 52’. Il a bénéficié de l’aide de la Fondation Anako et a été conçu en étroite collaboration avec les habitants du village sénoufo de Fonikaha