Cyrill Noyalet : « Paroles de Gèlèdè », suivi par « Le secret des Iyas »

« Paroles de Gèlèdè » suivi par « Le secret des Iyas »

Réalisateur : Cyrill Noyalet

Producteur : Iyami productions

Bénin, 2014, 26’, et 2015, 51’

Le Gèlèdè est un rite masqué qui se déroule dans la société Yorouba-Nago au Bénin, au Nigéria et au Togo, et qui a été classé, en 2011, au patrimoine immatériel de l’UNESCO. L’auteur lui a consacré deux films complémentaires. Dans le premier, co-réalisé avec Damien Mandouze, la socio-anthropologue Rachida de Souza explique le sens de cette coutume vaudou dans laquelle se mêlent paroles d’initiés, culte de la Grande Mère, et sorties de masques.

Dans le second, c’est un musicien béninois, Alidou Mama Seko, qui nous emmène au cœur du rite. S’interrogeant sur le Gèlèdè, et en particulier sur ce que sa mère appelait « le secret des femmes », Alidou décide de partir à Sagon, village vaudouiste, à la recherche de son héritage maternel. Là, partageant le quotidien des paysans il cherche à mieux comprendre le sens de ces croyances impliquant le culte des Iyas, les mères sorcières. Sa quête identitaire sera le moyen de mesurer l’impact de la modernité sur les pratiques traditionnelles.

A propos du réalisateur

D’abord projectionniste et responsable d’un cinéma itinérant, Cyrill Noyalet est maintenant réalisateur. Formé à la FEMIS (École nationale des métiers de l’image et du son), il s’est spécialisé dans les films documentaires. Séjournant régulièrement en Afrique de l’ouest depuis 15 ans, il a entamé un travail de devoir de mémoire à l’heure où la modernité induit une désacralisation et un risque de folklorisation des pratiques traditionnelles. Sur la ligne de « l’anthropologie partagée » initiée par Jean Rouch, il travail avec une équipe technique mixte (franco-béninoise), composée de techniciens professionnels, d’une troupe de théâtre béninoise, et de professionnels français.

 

Teaser de « Paroles de Gèlèdè »

Teaser de « Le secret des Iyas »