Migrations au Ghana - enquête 1953-55

PRIX PROMOTIONNEL : 10 € au lieu de 20 € (Année anniversaire Jean Rouch)

Descriptif (Avant-Propos de J. Rouch) : « Cette étude est le résultat du travail systématique entrepris sur les groupes Songhay depuis 1941. En effet, dès 1947, mon attention se trouvait attirée, dans les moindres villages de la brousse du Niger, sur des groupes de jeunes gens de plus en plus nombreux que l’on désignait sous le nom de ‘Gold Coastiers’ (Gold Coast = Ghana actuel). Les rapports de tournée des administrateurs signalaient des mouvements périodiques de la population mâle adulte, et certains même s’en inquiétaient.

Pour moi, engagé alors plus particulièrement dans l’étude des phénomènes religieux, les migrations représentaient une tendance tout-à-fait particulière : les jeunes gens revenant de Gold Coast rapportaient de ce pays des divinités nouvelles, augmentant sans cesse le nombre des dieux de la possession.

C’est donc avec l’intention d’élucider le mécanisme de la naissance du culte des Hauka (divinités de la civilisation moderne) que je décidais de suivre les émigrants.

En 1950-1951, en compagnie de Roger Rosfelder, je passais deux mois et demi en Gold Coast. Cette première reconnaissance m’avait montré la diversité du phénomène migratoire chez les Songhay. Ce fut le but principal de la mission 1953-1955.