BENEDUCE-ROBERTO-copia-2.jpg

Roberto Beneduce

Présentation

J'ai fondé le Centre Frantz Fanon (Turin) en 1996, un centre qui est consacré aux immigrés et aux demandeurs d'asile. Je mène depuis 1988 mes recherches de terrain au Mali, autour de la médecine traditionnelle (thérapies rituelles), le rôle des acteurs locaux et étrangers dans ses transformations (coopération, tourisme, compétition religieuse, etc.) ainsi que de la violence et des conflits fonciers sur le plateau Dogon. J'ai méneé des recherche en Ouganda (Gulu), en RDC (Beni, Goma), et au Cameroun (Sangmélima). Actuellement, tout en m'occupant des questions concernant les immigrés et les politiques d'asile, je continue mes recherches en Afrique (Mali, Mozambique).

Thématiques de recherche

  • Transformation des imaginaires religieus et de savoirs thérapeutiques locaux en Afrique subsaharienne
  • Migration, réfugiés et politiques de l'asile.
  • Violence, histoire coloniale, mémoires traumatiques, psychanalyse.

Aires géographiques de recherche

  • mali
  • Cameroun
  • Ouganda
  • Mozambique

Populations

  • Dogon
  • Boulou
  • Acholi

Publications

LIVRES

  1. Roberto Beneduce (with Nigel Gibson), 2017, Frantz Fanon: Psychiatry and Politics, New York, NY – london, Rowman and Littlefield & Johannesburg, Wits University Press.
  2. Roberto Beneduce, 2016, L’Histoire au corps. Mémoires indociles et archives du désordre dans les cultes de possession en Afrique, Fribourg, collana Studia Instituti Anthropos – Academic Press.
  3. Roberto Beneduce, 2015, Un lugar en el mundo. Senderos de la migración entre memoria, violencia y deseo, México D. F., Instituto Nacional de Antropología e Historia (INAH, ISBN: 9786074847239) y Universidad Autónoma de Tlaxcala.
  4. Roberto Beneduce, 2010, Archeologie del trauma. Un’antropologia del sottosuolo, Laterza, Roma-Bari
  5. Roberto Beneduce, 2010, Corpi e saperi indocili. Guarigione, stregoneria e potere in Camerun, Bollati Boringhieri, Torino.

ARTICLES

  1. Roberto Beneduce, 2018 (sous presse), « Une nouvelle bataille de vérité. Discours sorcellaires, cicatrices corporelles et régimes de crédibilité dans le droit d’asile », Cahiers d’Études Africaines, LVIII (3-4), 231-232.
  2. Roberto Beneduce, 2018, « Une autre contre-histoire », Esprit, 446: 85-92.
  3. Roberto Beneduce, 2016, « L’archive Fanon. Clés de lecture pour le présent », in Roberto Beneduce (ed.), « Mobiliser Fanon », Politique Africaine, 143 (3): 7-34.
  4. Roberto Beneduce, 2016, «Traumatic Pasts and the Historical Imagination. Symptoms of loss, postcolonial suffering, and counter-memories», Transcultural psychiatry, 53, 3: 1-25.
  5. Roberto Beneduce, 2016, « Le dessous des choses. Sorcellerie, violence et complicité ethnographique en Afrique de l’Ouest (Plateau Dogon) », Anthropos, 111, 2.
  6. Roberto Beneduce e Simona Taliani, 2016, « Je pouvais espérer, j’étais en droit de penser que cela pouvait se passer autrement » Fragments sur la famille immigrée. Ethnologie française. XLVII, 2: 299-312
  7. Roberto Beneduce, 2015, «Angoscia e volontà di storia», in Ernesto De Matino. Un’etnopsichiatria della crisi e del riscatto, a cura di R. Beneduce e S. Taliani, aut aut, 366: 149-183. 
  8. Roberto Beneduce, 2013, «Fantasmagories de la cure. Images de rédemption, routinisation de la vision et «textes cachés» dans les thérapies rituelles», Cahiers d’Études Africaines, LIII (4), 212: 895-913.
  9. Roberto Beneduce, 2012, «La vie psychique de l’histoire. Fanon et les défis de la postcolonie», L’Autre. Clinique, Culture et Sociétés, 13 (3): 273-284
  10. Roberto Beneduce, 2011-2012, «Voices from the Past. Persecutory Interpretation of Sickness and Misfortune in Africa Revisited», Psychopathologie Africaine, XXXVI(3): 335-364.
  11. Roberto Beneduce, 2008, «Undocumented bodies, burned identities. Refugees, “sans papier,” Harraga: When things fall apart», Social Science Information/Information sur les sciences sociales, 47, 4: 505-527.
  12. Roberto Beneduce, Simona Taliani, 2006, «Embodied Powers, deconstructed bodies. Spirit possession, sickness, and the Search for Wealth in Nigerian Migrant Women», Anthropos, 2, 2006: 429-449.
  13. Roberto Beneduce, Pompeo Martelli, 2005, «Politics of Healing and Politics of Culture. Ethnopsychiatry, Identities and Migration», Transcultural Psychiatry, 42 (3): 367-393.

CHAPITRES

  1. (2017). Fields of experience: in between healing and harming. On conversation between Dogon healers and sorcerers, dans Mariano Pavanello (éd.), African Perspectives on Witchcraft. 1, p. 200-217, LONDON:Routledge
  2. (2017). La valeur des corps. Notes pour une ontologie historique des corps-fétiches, dans Andrea Ceriana Mayneri (éd.), Entre errances et silences. Ethnographier des souffrances et des violences ordinaires. vol. 1, p. 137-171, Bruxelles:Academia – L’Harmattan
  3. (2016). Le théâtre de la guérison entre images de combat et redemption du passé, ou du désir de soigner, dans Gilles Séraphin (éd.), Religion, guérison et forces occultes en Afrique. Le regard du jésuite Éric de Rosny. vol. 1, p. 29-47.
  4. (2014) Symptômes, mensonges, crypto-biographies. L’écriture de l’inquiétude chez les immigrés (Symptoms, Untruths, and Crypto-Biographies. The Writing of Inquietude among Migrants). In Cécile Canut et Catherine Mazauric (éds.), La migrations prise aux mots. Mise en récits et en images des migrations transafricaines, Paris, Le Cavalier Bleu, pp. 243-259.
  5. (2013) Frantz Fanon, un savoir insoumis. Du labyrinthe de la colonie à la souffrance postcoloniale (Frantz Fanon, un indocile knowledge. From colony’s labyrinth to postcolonial suffering), dans CERCLE FRANTZ FANON – (sous la direction de), Frantz Fanon, Un héritage à partager (Frantz Fanon: a heritage to be shared), Paris, L’Harmattan, 137-165.
  6. (2013) (avec S. Taliani), Les archives introuvables. Technologies de citoyenneté, bureaucratisation et migration (Invisible Archives. Citizenship Technologies, Bureaucratization, and Migration), dans B. Hibou (éd.), Bureaucratisation néolibérale (Neoliberal Bureaucratization), La Découverte, Paris, 231-261.
  7. (2012) Un imaginaire qui tue. Réflexions sur sorcellerie, violence et pouvoir (Cameroun, Mali) (An Imaginary that Kills. Witchcraft, violence, and Power), dans J. Bouju, C. Martinelli (éds.), Sorcellerie, violence et pouvoir en Afrique (Witchcraft, violence, and Power in Africa), Karthala, Paris, pp. 309-328.
  8. (2010) Soigner l’incertitude au Camerou Le théâtre épique du nganga face aux défis de la professionnalisation et aux économies du miracle, dans Ludovic Ludo (éd.), Le pluralisme médical en Afrique (Medical Pluralism in Africa), Karthala & Éditions des Presses de l’UCAC (Paris- Yaoundé), pp. 101-131.